Aide financière exceptionnelle pour les indépendants : Bercy apporte des précisions

Le ministre délégué aux PME, Jean-Baptiste Lemoyne, a annoncé des allègements de cotisations sociales, ainsi qu’une « aide financière exceptionnelle », pour les travailleurs indépendants et auto-entrepreneurs les plus impactés par la crise. Bercy vient d’apporter des précisions, mais de nombreuses entreprises sont toujours mises de côté…

aide fonds de commerce

Les travailleurs indépendants et auto-entrepreneurs dont l’activité est fortement impactée par la cinquième vague de Covid-19 vont bénéficier d’allègements de cotisations sociales et d’une « aide financière exceptionnelle », a annoncé la semaine dernière à l’AFP Jean-Baptiste Lemoyne, ministre délégué aux PME. L’objectif étant de mettre en place « un filet de sécurité pour les indépendants qui ont peu ou pas du tout travaillé à cause des restrictions sanitaires », a-t-il expliqué.

Deux dispositifs distincts

Dans un récent communiqué, le ministère de l’Economie a apporté des précisions sur les travailleurs indépendants et micro-entrepreneurs éligibles à ces dispositifs. Ainsi, ceux ayant eu une baisse d’activité au moins égale à 65% en décembre 2021 et/ou en janvier 2022 bénéficieront d’une exonération totale de cotisations dues au titre de ce mois. Cette exonération s’élèvera à 50%, en cas de baisse d’activité entre 30% et 65%. A noter que seules les entreprises des secteurs S1 et S1 Bis, dont font notamment partie la restauration, l’évènementiel ou le tourisme, seront éligibles à cette aide.

Lire aussi : Quelles sont les entreprises des secteurs S1, S1 bis ?

Le second dispositif de soutien annoncé par Bercy est une aide financière exceptionnelle à destination cette fois-ci des travailleurs indépendants et micro-entrepreneurs des secteurs de l’hôtellerie, de la restauration, du monde de la nuit, de l’évènementiel et des agences de voyage. « Pour y prétendre, leur activité doit être particulièrement affectée par la situation sanitaire, avec une perte de plus de 50 % de chiffre d’affaires. L’aide est ouverte aux travailleurs indépendants et micro-entrepreneurs qui ne bénéficient pas du dispositif de couverture des coûts fixes », précise Bercy. Les travailleurs indépendants et micro-entrepreneurs pourront en faire la demande sur www.urssaf.fr ou www.secu-independants.fr (travailleurs indépendants) et www.autoentrepreneur.urssaf.fr (micro-entrepreneurs). Le montant de l’aide pourra par ailleurs être adapté en fonction de la fragilité de la situation.

Nous ne manquerons pas de vous tenir informés dès que plus d’informations seront communiquées à propos de cette nouvelle aide, aussi n’hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter.

Quid des autres indépendants ?

Si ces annonces du gouvernement vont dans le bons sens, une nouvelle fois, les commerçant qui ne sont pas classés dans les secteurs S1 et S1 Bis se retrouvent totalement délaissés par les pouvoirs publics. Et ce alors même que dans de nombreuses professions, l’activité tourne au ralenti depuis le début du mois de décembre ! C’est le cas notamment du secteur de la mode, mais aussi de l’esthétique, la coiffure… La quasi totalité des commerçants sont aujourd’hui fortement impactés. Dans ce contexte, il est urgent que les dispositifs d’aides réservés actuellement aux entreprises des secteurs S1 et S1 Bis soient élargis à l’ensemble des commerçants, tous secteurs d’activités confondus !

Cliquez ici pour signer la pétition en faveur d’un retour des dispositifs de soutien pour tous les commerçants.

Restez informés de l’actu pour les commerçants et indépendants :

  Cet article vous a été offert !
Abonnez-vous et soutenez le média qui défend les commerçants indépendants.

Profitez en ce moment de notre offre solidaire :

1€/mois pendant 3 mois,
SANS ENGAGEMENT.
Je m’abonne