Le e-commerce a-t-il vraiment détruit 85 000 emplois en France ?

Une étude publiée par l’ONG Les Amis de la Terre estime que le développement du e-commerce non-alimentaire a détruit 85 000 emplois en France entre 2009 et 2019.

e-commerce 2021

Il s’agit du « plus grand plan social en cours en France ». Et pourtant il passerait presque inaperçu. C’est en tout cas ce que dénonce l’ONG Les Amis de la Terre, qui vient de publier un rapport sur les effets dévastateurs du e-commerce sur l’emploi en France. Ainsi d’après les données issues de leur étude, 122 400 emplois ont été directement détruits entre 2009 et 2019 dans le commerce de détail en raison du développement de la vente en ligne. Le tout pour “seulement” 37 000 emplois créés en parallèle dans le e-commerce. Soit un solde net de 85 000 postes perdus en 10 ans, dont 3 800 pour la seule année 2019.

Les TPE et l’habillement les plus impactés

Le détail de l’étude montre que ce sont avant tout les commerces de proximité qui sont les plus impactés par cette digitalisation de l’activité, avec 7600 emplois perdus en seulement un an ! « Pour chaque emploi créé dans une entreprise de la vente en ligne de 50 salariés et plus, près de deux ont été détruits dans les plus petites entreprises en 2019 », dénonce ainsi l’ONG. A l’inverse, les plus grandes entreprises (plus de 250 salariés) sont bénéficiaires de la croissance du e-commerce, mais largement moins qu’auparavant. « On estime ainsi un solde positif de seulement 173 employés en 2019, contre une moyenne annuelle de 1 600 emplois sur la période 2009 - 2018. Les grandes entreprises ont un solde de création d’emplois par l’intermédiaire du e-commerce 9 fois inférieur en 2019 que lors des années précédentes », détaillent les Amis de la Terre.

Lire aussi : Centre-ville, avec ou sans voiture ?

D’après l’étude, tous les secteurs du commerce non alimentaire sont impactés négativement par cette hausse de la consommation en ligne des ménages, avec une mention spéciale pour l’habillement, qui totalise plus de 4 800 emplois détruits. « En pleine crise du pouvoir d’achat, en plus de détruire des emplois, la vente en ligne crée des emplois précaires en dessous du seuil de pauvreté », dénonce par ailleurs l’ONG. Pointant du doigt notamment les emplois créés au sein des entrepôts des géants du e-commerce, Amazon en tête. De 4 entrepôts Amazon en 2017, la France est en effet passée à 44 aujourd’hui, et 14 entrepôts supplémentaires sont en projet.

Les représentants des e-commerçants réagissent

De son côté, la Fédération de la Vente à Distance (FEVAD), qui représente les e-marchands français, réfute les conclusions de cette étude, mettant en avant le chiffre de 200 000 emplois directs que représenterait le e-commerce en France. La Fédération conteste notamment la méthodologie de calcul de l’étude, expliquant par exemple qu’un emploi direct dans le e-commerce nécessite 1,2 emploi indirect supplémentaire pour la gestion de la logistique et des livraisons. Et rappelle par ailleurs que 58% des e-commerçants TPME (Petites et Moyennes Entreprises, ndlr) sont implantés dans des communes de moins de 20 000 habitants et même 45% dans des communes de moins de 10 000 habitants. « 57% de ces TPME ont par ailleurs un magasin traditionnel », détaille-t-elle. Autre donnée intéressante : un site e-commerce générerait une augmentation moyenne de 14% du chiffre d’affaires en magasin.

Lire aussi : Leur site marchand cartonne, ils révèlent leurs secrets

Signe que vente en ligne et commerce traditionnel peuvent aussi être complémentaires, notamment dans le contexte actuel où la pratique du e-commerce est vouée à s’installer de plus en plus dans nos quotidiens. C’est en tout cas la tendance qui se dessine ces dernières années, et ce dans l’ensemble des pays développés. Reste à présent aux commerces de proximité de s’engager à acquérir de nouveaux savoir-faire, afin que le numérique puisse devenir une vraie opportunité à l’avenir pour le développement de l’activité, et donc de l’emploi.

Vous souhaiter créer ou développer la visibilité de votre site e-commerce ?

Chez l’echommerces, nous avons à cœur d’aider les commerces à taille humaine à se développer pour préparer au mieux l’avenir. Pour cela, nous proposons aux commerçants les conseils et l’expertise de consultants spécialisés dans l’optimisation des outils numériques.

Faites-vous rappeler par un conseiller formateur :

Sans engagement de votre part, nous prenons le temps de discuter avec vous de la situation de votre commerce et vous proposons une solution adaptée.

Contactez nous en remplissant le formulaire ci-dessous :


Ou prenez rdv en ligne directement :


Prenez rdv en ligne directement :


  Cet article vous a été offert !
Abonnez-vous et soutenez le média qui défend les commerçants indépendants.

Profitez de notre offre découverte :

1€/mois pendant 3 mois
Je m’abonne