Doit-on pouvoir se garer en centre-ville ou pas ?

Le problème du stationnement payant subsiste dans les grandes villes, même si beaucoup d’hyper centres sont désormais piétonniers et bien desservis par les transports en commun. Reste à savoir si les commerçants sont gagnants ? Entre les clients qui ne viennent plus en centre-villes, faute de pouvoir se garer au plus près des commerces et les piétons qui, « libérés » des gaz d’échappement, reviennent pour faire leurs emplettes, on ne sait pas vraiment si le solde est positif ou négatif ? Côté tourisme en revanche c’est forcément un atout, encore faut-il avoir des commerces attractifs, avec une histoire et/ou une identité affirmée, assorti d’une offre de produits locaux ou propice aux achats d’impulsions. La voiture est-elle l’alliée du commerce de proximité ? Pas si sûr, le développement des centres commerciaux a suivi l’évolution du parc automobile des consommateurs. L’attractivité des centres-villes est à repenser, à l’heure où il est de bon ton de consommer local, tandis que la marche à pied est préconisée pour la santé. La voiture doit-elle être bannie des centres villes ? Trop polluante, trop encombrante, plus à la mode, plus « branchée » du tout ? Et la voiture électrique ? Le débat est lancé…

  Cet article vous a été offert !
Abonnez-vous et soutenez le média qui défend les commerçants indépendants.

Profitez en ce moment de notre offre solidaire :

1€/mois pendant 3 mois,
SANS ENGAGEMENT.
Je m’abonne