Le commerce amortit la crise et crée de l’emploi

Une étude exclusive présentée par le Conseil du Commerce de France montre que le commerce de détail et l’artisanat commercial créent proportionnellement plus d’emplois que le secteur privé, dans son ensemble.

commerce emploi

Le commerce de proximité crée de l’emploi ! Et davantage en proportion que l’ensemble du secteur privé. Ce sont les principaux enseignements qui ressortent d’une étude exclusive réalisée par Laurent Davezies, Professeur au CNAM et expert indépendant dans le domaine de l’économie, pour le compte du Conseil du Commerce de France (CDCF). « Avec 99 464 emplois créés en net sur la période 2007-2018, le commerce de détail et l’artisanat commercial fait ainsi 2 fois mieux que l’emploi salarié privé », se félicite ainsi le CDCF. Une forte dynamique qui masque cependant des disparités, notamment dans le commerce de détail non alimentaire, où certains secteurs font face à de grosses difficultés.

commerce emploi salarié

L’alimentaire cartonnent, la mode, l’équipement du foyer et la librairie en chute libre

106 610, c’est le nombre de créations net d’emplois du commerce de détail alimentaire au cours de la dernière décennie. Une performance portée en grande partie par les supermarchés, avec une dynamique 10 fois plus forte que l’emploi salarié global (+20,6%). Quelques 43 884 emplois ont ainsi été créés sur la période dans les supermarchés, pour 1347 nouveaux établissements ouverts. L’artisanat commercial (charcuterie, boulangerie, boulangerie-pâtisserie) se porte également très bien, enregistrant une progression de l’emploi assez forte (+9,6 %), soit 4 fois plus que l’emploi salarié global ! A noter, la dynamique nuancée du secteur de la boulangerie-pâtisserie, qui affiche une hausse de +16 % de l’emploi salarié, mais voit son nombre d’établissement chuter de -1,8 %. Un chiffre que l’on pourrait expliquer par les difficultés que rencontrent de plus en plus de boulangeries de quartier, bousculées ces dernières années par l’implantation massive de grandes chaînes, situées le plus souvent en périphérie des centres-villes…

Lire aussi : Les commerces de centre-ville toujours en difficulté

Les petits commerces apparaissent, dans leur globalité, en difficulté, comme le témoignent les mauvaises performances dans les secteurs de la mode, l’équipement du foyer ou de la librairie, où les indépendants sont surreprésentés. Le commerce de détail de livres et presse perd ainsi près de 4000 emplois (-12,3 %) sur la période 2007/2018, et plus de 2000 points de vente (- 21,2 %) ! Même constat pour le commerce de détail de l’habillement et chaussures en magasin (- 6 545 emplois, 1936 établissements en moins), l’équipement du foyer (-18 559 emplois, 5388 établissements en moins), et le commerce de détail de produits pharmaceutiques en magasin (- 3401 emplois, 1395 établissement en moins).

commerce salarié

« Le commerce, véritable partenaire des territoires »

L’étude du Conseil du Commerce de France met également en lumière le rôle du commerce de détail et de l’artisanat commercial comme rempart face à la crise. « Les commerces participent à la dynamique de l’emploi, notamment dans le commerce de détail alimentaire et plus particulièrement dans 62 départements, précise ainsi William Koeberlé, Président du CDCF. Et ce notamment en dehors des territoires métropolitains où ils évoluent plus vite que pour le reste de l’emploi salarié dans 43 départements. » Et de conclure en rappelant que « les commerces sont avant tout de véritables partenaires des territoires, qui en attirant la consommation, créent de l’activité, contribuent à animer les centres-villes et maintiennent ainsi le lien social ».

Prendre connaissance de l’étude sur « le commerce de détail, partenaire des territoires »

  Cet article vous a été offert !
Abonnez-vous et soutenez le média qui défend les commerçants indépendants.

Profitez en ce moment de notre offre solidaire :

1€/mois pendant 3 mois,
SANS ENGAGEMENT.
Je m’abonne