Actu / Débat

Les 6 centres-villes les plus dynamiques de France

Pour la troisième année consécutive, Procos publie son palmarès des centres-villes les plus dynamiques. Découvrez en image les lauréats.

Alors que la vacance commerciale au sein des centres-villes augmente d’année en année, certaines villes parviennent tout de même à tirer leur épingle du jeu. C’est avec pour objectif de mettre en avant ces agglomérations que la la Fédération du commerce spécialisé Procos publie pour la troisième année consécutive son palmarès 2019 des centres-villes les plus dynamiques. Pour refléter au mieux la diversité des territoires, les villes sont récompensées en fonction de la taille de leur agglomération : les métropoles, les grandes villes moyennes (entre 200.000 et 500.000 habitants) et les petites villes moyennes (moins de 200.000 habitants). Puis dans chaque chaque catégorie, deux récompenses sont attribuées : les meilleures évolutions de centres-villes, et les meilleurs centres-villes marchands. Découvrez ci-dessous, en image, les six centres-villes les plus dynamiques de France, selon le classement Procos.

Lyon, métropole la plus dynamique

lyon-centres-villes les plus dynamiques
Avec ses près de 1 750 commerces, et une vacance commerciale de 5%, Lyon décroche la récompense de meilleur centre-ville du Palmarès Procos 2019, dans la catégorie métropole. Le mix entre une politique de transport de qualité (transports en commun efficaces et parkings à tarif préférentiel), la présence des administrations en centre-ville, et un patrimoine historique et culturel prestigieux, propre à attirer du trafic en centre-ville, a été mis à l’honneur. A noter en revanche que les entrées magasins ont baissé de 10 points en l’espace de 3 ans. Ce qui reste en moyenne deux fois moins vite que dans le reste de la France.

La politique volontariste de Clermont-Ferrand mise à l’honneur

Clermont-Ferrand-centres-villes-les-plus-dynamiques
Avec ses 140 000 habitants et une aire urbaine qui en compte près de 500 000, Clermont-Ferrand est la plus petite ville du palmarès dans la catégorie Métropole. Le taux de vacance commerciale est passé de 9,1 % en 2015 à 7,7 % en 2018. « Clermont-Ferrand a connu en 2016 une véritable prise de conscience et mis en place de nombreuses mesures coordonnées : recrutement d’un manager de centre-ville, création d’un guichet unique pour les demandes des commerçants, création d’un périmètre de préemption, mise en avant de la halle de marché, investissements dans l’évènementiel… Le reflet d’une politique volontariste qui a porté ses fruits », analyse Procos.
Lire aussi : Toujours plus de locaux vacants en centre-ville

Amiens, meilleur centre-ville dans la catégorie grande ville moyenne

amiens-centre-ville-dynamique
Avec une vacance commerciale en baisse, en dessous des 8%, Amiens décroche la première place dans la catégorie grande ville moyenne. L’accessibilité du centre-ville, grâce à des transports en commun qui maillent le territoire et une tarification spécifique pour les clients des commerces, est soulignée pour son efficacité. « Equilibre entre commerces de réseau et indépendants qualitatifs, mise en valeur des du patrimoine, diversité marchande et maîtrise de la périphérie expliquent notamment le succès de ce très beau cœur marchand », conclut Procos.

Annecy, meilleure évolution dans la catégorie grande ville moyenne

Annecy-dynamique
Parmi les centres-villes les plus dynamiques en France, Annecy se démarque toutes catégories confondues avec une vacance commerciale très faible, aux alentours des 4%. Une bonne dynamique à mettre au crédit d’un marché de l’emploi très actif, grâce notamment à la présence d’industries dans de nombreux domaines tels que les sports d’hiver (Salomon), l’agroalimentaire (Entremont) mais aussi d’autres secteurs (Dassault, Téfal…). A cela s’ajoute les hauts revenus des travailleurs frontaliers, en Suisse, qui boostent le commerce local. L’environnement économique favorable n’explique cependant pas tout. La politique de la ville s’attache aujourd’hui à défendre le commerce de proximité, à travailler davantage son offre touristique, et à améliorer l’accessibilité du centre-ville.

Compiègne meilleur centre-ville des petites villes moyennes

compiègne-centre-ville
Avec sa vacance commerciale autour des 8%, Compiègne fait presque figure d’exception dans la catégorie des petites villes moyennes, très touchées par la désertification commerciale. « La ville est l’exemple même de la bonne recette pour réussir : travail sur la zone de chalandise (attractivité économique, programme de logements…), sur les accès (transports en commun, parkings), sur l’offre immobilière de centre-ville afin de proposer des cellules adaptées aux grandes locomotives pour donner de l’attractivité et de la visibilité aux autres acteurs du centre-ville. Les évènements culturels et l’offre touristique n’ont fait que renforcer et assoir l’image de la ville », explique Procos.
Lire aussi : Les secrets des commerçants à succès !

A Gap, une politique locale pro centre-ville

gap-centre-ville-dynamique
Parmi les centres-villes les plus dynamiques, Gap se démarque assurèment de par la politique pro centre-ville de la municipalité. Pour résoudre le problème de la vacance commerciale, la mairie a appuyé l’installation de commerçants et artisans dans les cellules vides, et a établit un vrai dialogue avec les propriétaires fonciers. « Nous cherchons à développer les enseignes de loisirs (salle de sport, Escape Game, etc.) et densifier l’offre médicale et paramédicale en centre-ville », explique également le maire de la ville, Roger Didier. Avec 300 commerces en centre-ville, le taux de vacance commerciale reste stable depuis plusieurs années, à 10%. Signe de la volonté politique d’améliorer l’attractivité du centre-ville, Gap a été retenue pour bénéficier du plan d’Etat « Action cœur de ville » .

2 Comments

  1. Bonjour,

    Je lis avec intérêt votre article sur les centres-villes les plus dynamiques de France et suis stupéfaite d’y voir en tête de liste celui de LYON. Êtes vous si mal renseigné ou êtes vous tout simplement à la solde de la mairie et de la métropole? Êtes vous au courant qu’une association de commerçants du nom de Mouvement Carré Nord Presqu’île s’est constituée afin de soulever les nombreux problèmes rencontrés dans le centre de Lyon … Stationnement au prix prohibitif, volonté de faire disparaître les voitures du centre-ville mais sans aucune politique de transport en commun en contrepartie , saleté, insécurité, bruit ( demandez également à l’association Presqu’île en Colère qui elle, regroupe des habitants de la presqu’île!!!! Leur constat sur leur quotidien est effarant!!!).
    J’ai bien peur que la réalité ne soit pas tout à fait en phase avec votre article! Mais j’imagine que mon propos ne trouvera pas d’écho auprès de vous….

    • Bonjour,
      Merci pour votre retour, le classement qui est établi n’est pas de notre fait mais de la Fédération du Commerce spécialisé Procos qui établit chaque année son classement en fonction de multiples critères, et notamment celui de la vacance commerciale qui se situe en dessous de 5% à Lyon, contre 12% sur le plan national. Bien entendu cela ne veut en aucun cas dire que tout est parfait, d’autant plus pour une grande métropole comme Lyon, je ne doute pas que certaines situations locales soient sources de tensions… Quoi qu’il en soit merci pour votre retour d’expérience et les informations transmises dans ce commentaire, elles pourront nous être utiles à l’avenir.

Laisser un commentaire