Bientôt une aide de 2500 euros pour les indépendants ?

Les artisans et commerçants devraient pouvoir bénéficier prochainement d’une aide exceptionnelle pouvant aller jusqu’à 2500 euros.

aide 2500 euros commerçants et artisans

Mise à jour : L’indemnité vient d’être approuvée par le gouvernement ce vendredi 10 avril. Le montant maximum attribué ne sera finalement que de 1250 euros. Plus d’infos dans cet article.

Les syndicats patronaux se mobilisent pendant cette période délicate afin de venir en aide aux entreprises. Dans un communiqué publié le 3 avril 2020, la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME) a ainsi annoncé la mise en place très prochainement d’une « indemnité perte de gains » destinée aux artisans et commerçants. Cette aide serait financée par une ponction exceptionnelle de 1,5 milliard d’euros dans le régime de retraite complémentaire de ces catégories de travailleurs. Elle aurait ainsi le mérite de ne pas peser sur le budget de l’État. La CPME précise par ailleurs que le montant de cette indemnité pourra aller jusqu’à 2500 euros maximum, et sera cumulable avec le fonds de solidarité de 1500 euros.

Quelles entreprises pourront en en bénéficier ?

D’après les premières informations communiquées par la CPME, cette aide devrait être uniquement conditionnée au fait d’être en activité au 15 mars 2020 et immatriculé avant le 1er janvier 2019. Autre information importante, cette indemnité ne pourra, en revanche, « pas excéder le montant des cotisations à la retraite complémentaire des indépendants (RCI) », précise la CPME dans son communiqué. « Il s’agit simplement, sans faire aucune démarche pour en bénéficier, de faire verser sur le compte bancaire de l’indépendant une somme d’argent correspondant à la cotisation retraite complémentaire qu’il a versée en 2018 », a expliqué à nos confrères de Batiactu Sophie Duprez, présidente du Conseil de la protection sociale des travailleurs indépendants. Près de 1,5 million d’entreprises seraient concernées par ce mécanisme, qui pourrait également être élargi aux professions libérales.

L’Etat doit maintenant donner son aval

Si les contours de cette nouvelle aide commencent ainsi à se préciser, elle doit cependant être encore validée par les autorités publiques. Le cas échéant, le gouvernement devra alors publier un texte réglementaire afin que le dispositif se mette en place. Nous ne manquerons pas alors de vous informer en temps et en heure sur la mise en place de cette nouvelle aide.

Inscrivez-vous à notre newsletter afin de rester informé sur toutes les aides disponibles pour les commerçants et artisans

  Cet article vous a été offert !
Abonnez-vous et soutenez le média qui défend les commerçants indépendants.

Profitez en ce moment de notre offre solidaire :

1€/mois pendant 3 mois,
SANS ENGAGEMENT.
Je m’abonne