Actu / Débat

La vente en ligne n’en finit plus de croître

Les Français ont dépensé 92,6 milliards d’euros sur des sites de vente en ligne en 2018. Soit une augmentation de 13,4% par rapport à 2017 !

Si la mode est aujourd’hui aux discours optimistes sur l’attractivité des commerces physiques, dans les faits, la dynamique a encore du mal à se mettre en oeuvre. Pour preuve, en 2018, l’activité du commerce spécialisé à une nouvelle fois reculé, de 3,3%, et la fréquentation de 6,7%. Dans le même temps, la Fevad (Fédération de la vente à distance), affirme dans un communiqué que le chiffre d’affaires de la vente en ligne a quant à lui connu une croissance à deux chiffres, +13,4 % !

vente en ligne
Le M-commerce est l’avenir de la vente en ligne. Les achats depuis les téléphones portables pèsent désormais 35 % des ventes des portails !

Plus de 1,5 milliard de transaction dans la vente en ligne

Si le chiffre d’affaires du e-commerce progresse de façon fulgurante, c’est aussi en partie grâce à la confiance des consommateurs, qui sont de moins en moins réticents à commander depuis un site de vente en ligne. Pour preuve, le panier moyen des transactions chute de 5% en 2018, à 60 euros. Une baisse qui « reflète une évolution des comportements d’achats sur internet qui concernent de plus en plus des produits du quotidien », explique la Fevad dans son communiqué.

Lire aussi : E-commerce – Quelle formule choisir ?

Au total, plus de 1,5 milliard de commandes ont été enregistrées l’année précédente, soit une augmentation de plus de 20% par rapport à 2017 ! Et la tendance devrait se poursuivre dans les années à venir, notamment du fait du nombre croissant de Français qui souscrivent à des programmes de livraison gratuite. Une enquête Fevad/CSA sur les perspectives d’achats sur Internet en 2019 montre ainsi que 36 % des acheteurs français en ligne sont abonnés à un programme de livraisons gratuites et/ou express.

Les achats mobiles explosent

La croissance de la vente en ligne est à mettre en parrallèle avec l’explosion des commandes effectuées par les consommateurs depuis leur smartphone. L’indice iCM, qui mesure les ventes sur l’internet mobile (smartphones et tablettes) progresse ainsi de 22% en 2018, après une très forte augmentation en 2017 (+38%).

Lire aussi : « Le micro site web répond aux besoins du commerçant indépendant »

L’étude montre également que l’utilisation du smartphone s’inscrit pleinement dans l’expérience shopping des Français, au-delà même de la vente en ligne. « La possibilité de faire des recherches avant un achat (56%), de suivre ses achats sur Internet (56%), de rechercher et localiser des magasins (52%) sont des fonctions nouvelles qui sont utilisées par plus de la moitié des e-acheteurs équipés de smartphone », peut-on ainsi lire dans le communiqué de l’étude.

Vers une croissance infinie ?

Malgré la conjoncture défavorable qui touche l’ensemble du secteur du commerce ces dernières années, le e-commerce fait une nouvelle fois figure d’exception avec une croissance insolente à deux chiffres. Pour 2019, les prévisions sont encore au beau fixe, et la barre des 100 milliards d’euros de chiffre d’affaires devrait être atteinte avant même la fin de l’année ! « On ne peut savoir quand cette croissance exceptionnelle prendra fin, nous expliquait dernièrement le Président de la Fevad, François Momboisse. Même aux Etats-Unis, où la part de marché du e-commerce est bien plus élevé qu’en France, la vente en ligne enregistre encore des forts taux de croissance ». De quoi donner des idées de diversification à certains commerçants ?