Plan de vitrines, comment ça marche ?

La conception des vitrines doit s’anticiper sur plusieurs mois pour espérer obtenir de vrais retours en boutique. D’où la nécessité d’établir alors un plan de vitrines, avec quelques règles à la clé. Explications.

Plan de vitrines

Les vitrines sont pour le commerce de détail, ce qu’est la publicité pour les marques industrielles ! En plus d’atteindre directement les clients potentiels, elles peuvent désormais être utilisées en communication sur les réseaux sociaux. D’où l’importance d’y consacrer des efforts particuliers. S’il est de plus en plus fréquent de constater de très belles améliorations dans les scénarisations des vitrines, qu’en est-il de leur programmation ? Et pourquoi avoir un plan de vitrines ?

Qu’est-ce qu’un plan de vitrines ?

La notion de « plan de vitrines » est en fait très simple : elle consiste à programmer à l’avance l’ensemble des vitrines qui seront réalisées sur l’année à venir, au même titre que l’on projette ses prévisions de chiffre d’affaires par période. Si la fréquence de renouvellement – par exemple la quinzaine – peut être une constante selon les secteurs, les thématiques doivent être changées à chaque nouvelle période ce qui implique donc des mises en scènes afférentes. De nouvelles vitrines qui imposent un minimum de moyens, tels que revoir l’ensemble des supports, mannequins, décors et autres affiches nécessaires.

Comment s’y prendre ? Et surtout, comment parvenir à faire de sa vitrine un appel à entrer dans la boutique ? Professionnels de l’agencement de magasin et de la conception de vitrines partagent leurs bonnes pratiques.

Pourquoi élaborer un plan de vitrines ?

Le plan de vitrine, appelé aussi rétro-planning de scénarisation, représente également un travail préparatoire conséquent. Aussi est-il important d’en justifier l’élaboration. Sur un plan stratégique, tout d’abord. Au même titre que vous devez arbitrer entre les marques, les tarifs, etc., vous devez avoir une stratégie de communication, et la vitrine en est la clé de voûte : quelle histoire mon commerce doit-il raconter aux clients ? C’est une question de cohérence qui s’organise sur toute l’année, pour le moins sur une saison, et non au coup par coup ! Pour Virginie Torrente, consultante vitrines et merchandising, « préparer un rétro-planning de vitrines permet de prendre du recul, pour réfléchir en amont à la scénographie à réaliser et ne pas se laisser dépasser par son activité ! » Tout en précisant que « les moments forts de la saison doivent être planifiés, car il s’agit de mises en scènes spéciales ».

L’aspect financier est aussi à prendre en compte, car la communication a un coût, aussi minime soit-il et il est donc nécessaire de planifier les dépenses pour préserver une gestion saine du magasin. Qu’il s’agisse de réalisations d’affiches, d’éléments de décoration, d’achats ou de remplacements de mannequins. Enfin, il est important d’insister sur la « raison créative ». Plutôt que de renouveler à chaque période la théâtralisation de l’année dernière, le plan de vitrine doit vous amener à optimiser votre créativité : vos vitrines sont comme un feuilleton. Chaque période raconte un nouvel épisode, qui s’inscrit dans une seule et même histoire.

Cet article est réservé aux abonnés.

Profitez de notre offre découverte :
1€/mois pendant 3 mois
Je m’abonne
Déjà abonné ? Se connecter

Connexion